martins_sofoot

Corentin Martins :  » La Mauritanie, ce n’est pas stressant « 

martins_sofootDepuis fin 2014, Corentin Martins (47 ans) passe une partie de son temps en Mauritanie, loin de Brest, où il vit toujours. L’ex-milieu de terrain (Brest, Auxerre, la Corogne, Bordeaux, Strasbourg et Clermont Foot) aux 14 sélections dirige une des sélections africaines qui a le plus progressé ces dernières années. Avant les matchs amicaux face au Bénin (1-0, le 24 mars) et au Congo (27 mars), il nous a raconté sa première expérience africaine.

Vous étiez en fin de contrat avec la Mauritanie en novembre dernier. Et vous avez finalement prolongé de deux ans. Cela s’est fait facilement ?
Oui, car il y avait une volonté commune de poursuivre l’aventure. J’ai de bons rapports avec le président de la Fédération (Ahmed Ould Abderrahmane, ndlr). Prolonger, c’était une simple formalité. J’avais envie de continuer à la tête de cette sélection mauritanienne, qui a encore une marge de progression intéressante. On a de bons joueurs, au profil assez technique. Ce qui n’est pas fait pour me déplaire.

On ne vous attendait pas forcément en Afrique, après votre départ de Brest en 2013…
Après mon licenciement de Brest, où j’étais avant tout directeur sportif, mais où j’avais assuré plusieurs intérims sur le banc, j’ai eu quelques opportunités. Avant la Mauritanie, j’avais eu des contacts avec le Mali. Mais c’est avec mon actuel employeur que c’est allé le plus loin. On m’a proposé un contrat de deux ans, pour continuer de faire progresser cette sélection. C’était l’occasion de découvrir autre chose.

Source SOFOOT

Journaliste / Consultant Football , Web, Radio et TV
CEO de www.mauritaniefootball.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>