Infantino1513-600x338

Mauritanie : INFANTINO »la FFRIM est un exemple de réussite qu’il montrera aux autres fédérations africaines »

Le Président de la FIFA, M.Gianni Infantino est arrivé ce mardi 28 février 2017 à Nouakchott pour une visite de quelques heures. Après une entrevue avec le Premier ministre, il s’est rendu au siège de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM) où il a visité les différentes ailes du site avant d’animer une conférence de presse.

Annoncée depuis plusieurs jours, la visite en Mauritanie du président de la FIFA, M.Gianni Infantino, a rempli toutes ses promesses. Arrivé à Nouakchott l’après-midi de ce mardi 28 février 2017, le premier responsable de l’institution faîtière du football mondial a été reçu par le Premier ministre, M.Yahya Ould Hademine.

Accueil en panache
A son arrivée au siège de la fédération mauritanienne de football, un accueil haut en couleur a été réservé au président de la FIFA, avec la présence des pupilles et cadets des différentes écoles de football masculines mais aussi féminines de Nouakchott, avec des éclats colorés et l’innocence de la jeunesse en bandoulière. Sous la tente dressée en face du siège de la FFRIM, un parterre d’invités de haut niveau, notamment le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Ahmed Ould Jibril, la présidente de la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN), l’ambassadeur d’Afrique du Sud, le maire et le préfet de Tevragh-Zeine, ainsi que le directoire de la FFRIM au grand complet, sans compter les membres de la Ligue nationale et les présidents de clubs.

Le président de la FFRIM, M. Ahmed Ould Yaya, a fait faire à son hôte ainsi que la délégation qui l’accompagne le tour du propriétaire, les entraînant dans les différentes ailes de la fédération, en l’occurrence l’ancien et le nouveau siège de la fédération, les bureaux techniques, l’académie et les terrains annexes.

Pendant tout ce circuit, les journalistes étaient parqués sous la tente derrière les invités, empêchés de suivre les péripéties de cette mini-tournée, ce qui a soulevé bien des grognes et même de vives protestations. Selon le protocole de la visite, telle que définie par la cellule de communication, la presse n’avait accès qu’à la tente ou la salle de conférence.

Echanges de discours
L’arrivée des deux présidents et leur suite sous la tente permettra aux photographes reporters sportifs d’étancher leur soif d’images. Les poignées de main avec les autorités et les sponsors, suivies des échanges de discours, seront couverts par les lumières des flashs et les ronrons silencieux des dizaines de caméras de télévision conviés à la cérémonie.

Dans son discours de bienvenue, M. Ahmed Ould Yahya dira toute sa satisfaction de recevoir le président de la FIFA, soulignant qu’en une année de fonction, l’instance du football mondial a complètement changé sa vision stratégique, notamment dans le domaine de la diplomatie et de la bonne gouvernance du football. Parmi les avancées considérables, il citera l’intérêt porté désormais au continent africain, l’accroissement des subventions accordées aux fédérations, l’intérêt porté pour le football féminin, ainsi que la restructuration administrative et financière de la FIFA, notamment dans son aspect diversité et caractère unificateur.

Prenant à son tour la parole, le président de la FIFA a déclaré que parmi ses promesses de campagne, au temps où il briguait le poste, donner plus à l’Afrique, un continent où il avait justement lancé sa campagne électorale en 2016. Première décision de taille, la nomination pour la première fois en 116 ans d’existence de la FIFA, d’une Africaine au poste de Secrétaire général, en l’occurrence, la Sénégalaise Fatma Samoura, ancienne diplomate à l’ONU et personne hors du sérail du football, comme il le voulait. Deuxième décision, la multiplication par quatre de la subvention accordée à l’Afrique qui est passé de 27 milliards à 94 milliards de dollars. Last but not the least, l’augmentation du nombre d’équipes africaines qui seront qualifiées à la coupe du monde. De 6 sous le format actuel de 36 pays qualifiés, la FIFA compte porter le nombre d’équipes au Mondial à 48, ce qui devra porter selon lui le nombre d’équipes africaines à 9 ou 10.

La conférence de presse
Par la suite, les deux présidents se sont soumis aux questions des journalistes. Par rapport au quota des journalistes africains accrédités au cours des compétitions FIFA, et qui serait le plus restreint au monde, M.Gianni Infantino a déclaré que c’est la deuxième fois que cette question lui est posée au cours de sa tournée africaine. Il a promis de s’enquérir du problème, soulignant le rôle important que la presse sportive peut jouer dans le développement du sport, d’où l’intérêt qu’il y a d’accréditer davantage de journalistes sportifs africains.

Il a aussi promis que la FIFA financera l’élargissement du Stade Cheikha Ould Boïdiya du Ksar, pour en faire un deuxième terrain aux normes internationales pour le pays, ce qui permettra à la Mauritanie de disposer, selon lui, de deux grands airs de jeu et partant d’organiser une compétition africaine.

D’après le président de la FIFA, la FFRIM est un exemple de réussite qu’il montrera aux autres fédérations africaines lors d’un colloque qu’il fera organiser ici à Nouakchott. «Le football mauritanien a fait des progrès importants » dira-t-il, rappelant qu’en 2012, la Mauritanie était classée 206ème mondial et qu’actuellement elle est 107ème après avoir, il y a deux ans, flirté avec le Top 80.  «L’avenir du football est en Afrique, disait-on quand j’avais 12 ans. Maintenant, je dis que le présent du football est en Afrique et que le présent du football est en Mauritanie » a-t-il souligné.

A la fin de la conférence de presse, le président de la FFRIM a offert à M.Gianni Infantino un  maillot de l’équipe nationale de Mauritanie, les Mourabitounes signé de sa main. Un deuxième maillot de l’équipe portant la signature du président de la FIFA sera accroché à la fédération.

A noter que le président de la FIFA et sa délégation sont invités le soir à un dîner-gala au restant «Les Ambassadors » de Nouakchott avant de s’envoler à l’aube.

Cheikh Aïdara

Journaliste / Consultant Football , Web, Radio et TV
CEO de www.mauritaniefootball.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>